Entre co-construction et réforme territoriale [débats]

L’automne est beaucoup consacré aux colloques cette année. J’ai eu le plaisir mardi 18 novembre d’animer une journée de réflexion et de témoignages autour de la co-construction des politiques publiques. Organisé par Toulouse AgriCampus et la Direction régionale de l’agriculture et de la forêt, ce colloque concluait notamment une série de forums territoriaux organisés en Midi-Pyrénées. Il fut question des difficultés de définir avec exactitude les processus de co-construction, de la profondeur des problèmes méthodologiques posés par ces démarches. Questions de légitimité des acteurs, de leur choix, de la fidélisation des participants, des objectifs des démarches, de la dernière étape, la co-décision… De nombreuses pistes ont été ouvertes pour tenter de répondre à ces interrogations par la centaine de personnes présentes.

Autre lieu, dans une dizaine de jours, j’animerai à Paris l’après-midi des Rencontres de droit rural, organisées tous les ans dans les locaux de SAF Agr’idées, un think tank pointu sur les questions agricoles. Il sera question cette fois des articulations entre territoires et agriculture, à l’heure où la réforme territoriale n’en finit plus d’être discutée et source de polémique.

Participants aux tables rondes :
À Toulouse : Muriel Gineste (sociologue), Éliane Crepel (citoyenne), Michel Duru (agronome) Mohamed Gafsi (chercheur UMR dynamiques rurales), Bruno Lion (directeur adjoint de la DRAF Midi-Pyrénées), Yann de Kerimel (agriculteur et président de la Coordination rurale en Ariège), Pascal Nowak (responsable des marchés agricoles – La Ferme de Figeac), Olivier Izard (président de l’association des producteurs bios d’Aveyron), Julien Weisbein (maître de conférence Science Po Toulouse), Clément Geney (consultant, spécialiste des processus de participation).

À Paris pour les RDR.
Hervé Lapie, président de la FDSEA 51 et de l’association Symbiose, Estelle Grelier députée de la 9e circonscription de Seine-Maritime, Pierre Moureu, chef d’entreprise agricole et membre du conseil d’administration de l’interprofession porcine Aquitaine, Jean-Marc Le Guernic, chef du service économique à la mairie du 5e arondissement, Philippe Charreton, DDTM Morbihan. La table ronde sera complétée par les éclairages d’Éric Allain (France Agrimer), Éric Giuly, auteur du livre « Il y a 30 ans, l’Acte I de la décentralisation » et Yvon Martinet, avocat.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *